Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises et du Patronat Réel

Partagez sur

Partager sur Facebook Partager sur Twiiter Partager sur Linkedin Partager sur les autres plateformes

Etat des lieux de l'export en Pays de la Loire

Avec une place à l'export qui varie entre le 8e et le 11e rang national, les Pays de la Loire semblent en deçà de leur potentiel. En 2012, la région des Pays de la Loire figure en 9e position au palmarès des régions exportatrices et représente 4,2 % des exportations françaises, pour un peu plus de 6 000 entreprises exportant (soit 5 % des entreprises).


Si l'on considère que notre région représente environ 5 % du PIB national et qu'elle constitue la troisième région industrielle, des marges de progrès
existent.

En 2012, la région exporte en valeur 18 milliards d'euros. Une progression sensible à encourager.

En effet, on observe une progression continue des exportations avec + 9,23 % en 2012 (+ 6,2 % en 2011), alors que la progression n'atteint que 3,2 % au niveau national et qu'elle s'essouffle nettement par rapport à 2011. De même, alors que le nombre d'exportateurs au niveau national a baissé de plus de 4 points (soit moins 5 500 exportateurs), il a augmenté de presque 23 % en Pays de la Loire entre 2006 et 2011 soit 650 exportateurs gagnés en 5 ans.

 

carte-exportateurs-pdl

 

Évolution des exportations & importations

Les importations ont diminué de 8 % en 2013 par rapport à 2012 tandis que les exportations ont légèrement augmenté de 1 % sur la même période.

evolution-montant-exportation

  

Le paradoxe ligérien : Les atouts à l’exportation

 

Des filières bien positionnées à l'export

L'économie ligérienne se caractérise par sa diversité sectorielle.
Parmi les filières dynamiques et en progression à l'export, la Région dispose de nombreux atouts à faire valoir : aéronautique, ferroviaire, industries agroalimentaires, mécanique / métallurgie, numérique, végétal, etc.

En effet, les Pays de la Loire disposent d'atouts significatifs parmi les grandes familles " Mieux se nourrir, mieux se soigner, mieux communiquer, mieux vivre en ville ".

Néanmoins, on peut remarquer que l'aéronautique et l'industrie agroalimentaire, qui font figures de fleurons de l'industrie ligérienne, font état de résultats tout à fait satisfaisants au niveau national.

Pourtant, sur ces deux secteurs, les performances ligériennes sont certes en progression mais plus timides qu'au niveau national.


Un dispositif d'appui reconnu et exemplaire

Le dispositif ligérien d'appui aux entreprises est souvent cité en exemple dans le paysage français. Le volontarisme des acteurs sur ce pan du développement économique est manifeste et s'exprime à travers :

  • un des budgets régionaux les plus conséquents dédiés à l'export ;
  • un des programmes d'appui aux entreprises les plus complets et diversifiés ;
  • des actions coordonnées entre l'ensemble des acteurs de l'écosystème (opérateurs nationaux et régionaux, pôles de compétitivité et filières d'excellence) ;
  • une forte mobilisation des entreprises.

Les études et mesures d'impacts partagées entre l'État, la Région, la CCII et Business France témoignent d'une forte mobilisation des entreprises auprès des dispositifs existants.

Par exemple, le nombre d'accompagnements Business France multiplié par six en 3 ans (alors que la moyenne nationale est multipliée par deux), le nombre de VIE multiplié par cinq en 5 ans pour une moyenne nationale multipliée par deux (faisant ainsi des Pays de la Loire la 3e région française pour le nombre de VIE).

Malgré cette implication très forte des acteurs régionaux du développement économique, l'impact de cette mobilisation ne s'est pas encore suffisamment traduit par un développement significatif du chiffre d'affaires export de la région.

 

Les freins à l'exportation La nature du tissu entrepreneurial.

Cette situation s'explique notamment par la structure du tissu industriel régional encore fortement composé de sous-traitants des industries traditionnelles et d'une forte proportion de PME et TPE. Par ailleurs, bon nombre d'entreprises ligériennes sont des PME à capitaux familiaux qui ne disposent pas nécessairement d'une " culture de l'international ".

L'analyse réalisée par les CCI dans le cadre de l'Observatoire de l'International, met en évidence une activité concentrée sur un faible nombre d'entreprises (moins de 10 % des exportateurs concentrent plus de 90 % du chiffre d'affaires export.


Le manque de structuration des démarches export

Les entreprises potentiellement exportatrices manquent d'une réelle stratégie à l'international et se positionnent souvent dans une démarche relativement opportuniste en n'investissant pas assez dans les ressources humaines ni même dans les outils marketing indispensables au développement international.

Ainsi, à peine 50 % des exportateurs disposent d'outils de communication en anglais et moins de la moitié a un salarié dédié à l'activité export. L'un des freins majeurs repose sur les ressources humaines de nos PME :

  • manque de temps du dirigeant souvent seul à porter l'export ;
  • manque de compétences y compris techniques et linguistiques – ne serait-ce que pour assurer le suivi des contacts engagés lors d'une mission ou d'un salon ;
  • manque d'expérience et de capacité à encadrer un stagiaire, a fortiori un VIE ou une responsable export.

 

Au-delà, le coût élevé du processus d'internationalisation est fréquemment cité par les PME comme un obstacle majeur à sa mise en oeuvre. Il leur est souvent difficile de l'évaluer étant donné qu'il impacte différents domaines (commercial, marketing, ...) et que le retour sur investissement ne s'effectue qu'à moyen terme.

In fine, il existe un manque d'intégration de la démarche internationale dans la stratégie globale de l'entreprise : l'export reste une démarche opportuniste, variable d'ajustement dans le développement commercial de l'entreprise ou réponse à une sollicitation ou opportunité sans réflexion stratégique globale quant à l'optimisation de la démarche.

 

Le rôle des différents acteurs

Chaque acteur joue un rôle précis dans l'internationalisation des entreprises ligériennes, petit récapitulatif :

 

La Région des Pays de la Loire :

Elle définit les orientations stratégiques du soutien à l'internationalisation des entreprises ligériennes, coordonne l'intervention des partenaires de l'export et anime le comité stratégique d'internationalisation des entreprises (Hub international stratégique).

Elle met en place des dispositifs d'accompagnement des entreprises à l'export (Via le Pack export) sous la forme de subventions. Elle conduit la concertation auprès des pôles de compétitivité, clusters et filières professionnelles d'excellence sur leurs stratégies à
l'international.

 

CCI International

Elle constitue le point d'entrée des entreprises désireuses de se développer à l'international, aux côtés de la Chambre régionale d'agriculture (CRA) pour les entreprises ressortissantes de cette dernière et dans le cadre de la convention signée entre la CRA et la CCI de Région. Elle oriente les entreprises vers les partenaires régionaux selon la nature de l'accompagnement attendu. Elle anime le comité d'internationalisation des entreprises au sein du Hub international technique. Elle contribue à la détection des primo-exportateurs. Elle conseille et accompagne les entreprises déjà exportatrices ou débutantes dans leur recherche de nouveaux marchés et leur structuration à l'international en mettant en oeuvre les dispositifs du Conseil régional (Via le Pack export) et en proposant des actions de conseil, formation, coaching, individuels ou collectifs au travers de son équipe de conseillers spécialisés. Elle réalise des études et observatoires de l'international qui permettent de connaître et suivre l'évolution des comportements, besoins et attentes des entreprises régionales exportatrices.


Business France

Il met à la disposition des décideurs et opérateurs régionaux et à celle des entreprises son expertise des marchés internationaux fondée sur l'analyse croisée de l'offre française et de la demande étrangère dans tous les secteurs d'activité et notamment dans le cadre des priorités sectorielles/ pays définies par la Ministre du Commerce extérieur.


Cette expertise se concrétise notamment par la mise en place, en coordination avec les acteurs nationaux, régionaux et sectoriels, de prestations de services pouvant recouvrir les périmètres suivants :

  • informations et veille sur les marchés extérieurs ;
  • mise en relation des entreprises avec des partenaires commerciaux ou des clients ;
  • appui à la démarche de communication internationale et à la mise en place d'action de relation presse pour développer la notoriété des entreprises ;
  • gestion du dispositif des VIE.

 

Oséo / BPI France

Entreprise publique, elle accompagne les entreprises notamment en matière d'exportation, d'implantations à l'étranger et de partenariats transnationaux à travers une gamme de financements et de garanties. Oséo est intégrée dans la Banque Publique d'Investissement qui se définit comme "un groupe public au service du financement et du développement des entreprises, agissant en appui des politiques publiques conduites par l'État et les régions. Elle favorise par son action l'innovation, le développement et l'internationalisation des entreprises, en contribuant à leur financement en prêts et en fonds propres" (LOI n° 2012-1559 du 31 décembre 2012 relative à la création de la Banque publique d'investissement).

 

Coface

Société d'assurance de droit privé, elle gère pour le compte et avec la garantie de l'Etat, des garanties publiques destinées à encourager et soutenir les exportations françaises : assurance prospection, assurance change, assurance des cautions et des crédits de préfinancement / risque exportateur,  assurance-crédit pour les contrats ayant une durée d'exécution longue et/ou financés à plus de 2 ans, assurance investissement.

 

Zoom sur le V.I.E

Une aide à l'export pour les entreprises de la région

Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E.), instauré par la loi du 14 mars 2000, permet aux entreprises françaises de confier à un jeune âgé de 28 ans au plus, une mission professionnelle à l'étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois.

La gestion administrative et juridique du V.I.E. est déléguée à Business France qui s'occupe des aspects contractuels, du versement des indemnités et de la protection sociale du jeune V.I.E.

La Région des Pays de la Loire dans le cadre de sa politique de soutien à l'export subventionne le dispositif depuis février 2006, en finançant, pour les missions éligibles, la totalité des indemnités du V.I.E. pendant 12 mois. Ce dispositif, géré en partenariat avec CCI International, permet aux entreprises ligériennes de prospecter de nouveaux marchés à l'international ou de conforter et de pérenniser certains clients étrangers. Pour le jeune, il s'agit, dans la plupart des cas, d'une première expérience professionnelle à l'international.

evolution-nombre-vie

 

Le nombre de volontaires a été multiplié pratiquement par 5 entre 2005 et 2011 puis diminue pour atteindre 151 en 2012. Près de la moitié d'entre eux ont bénéficié de l'appui Région / CCI.

La région Pays de la Loire est la 3e région française pour le nombre d'entreprises utilisatrices de V.I.E., derrière l'Ile-de-France et Rhône- Alpes et 6e pour le nombre de V.I.E.

 

La commission Appui Export, un outil pour les exportateurs !

La commission Appui Export est un groupe de travail composé de 12 chefs d'entreprise exportateurs qui se réunissent tous les deux mois pour animer, définir, planifier et organiser des actions afin de promouvoir et aider les TPE/PME à s'implanter à l'International.

Chaque année, elle organise entre 3 et 4 événements autour de l'export où des chefs d'entreprise viennent partager leurs expériences et apporter des conseils pratiques. Des petits déjeuners sont aussi organisés sur des thématiques liées à l'export avec des intervenants professionnels :

  • Médiation, arbitrage, conciliation en France comme à l'international ;
  • Les outils de financement à l'export pour développer son activité ;
  • Douane : les changements à venir ;

 

SVP Appui Export : le partage d'expériences entre exportateurs

La commission a aussi mis en place un dispositif d'entraide pour les exportateurs de la région. Le principe est de mettre en relation directe les chefs d'entreprises sur des questions pratiques liées à l'export. 140 exportateurs, présent dans 100 pays sont disponibles pour répondre à tous types de questions.

 

À qui s'adresse SVP Appui Export ?

  • Une entreprise qui importe ou exporte
  • Qui souhaite obtenir des informations pratiques sur un pays
  • Qui souhaite échanger avec d'autres entrepreneurs pour se développer à l'international

 

fonctionnement-svp-appui-exp

 

Partager

Focus Dossiers
L’Apprentissage : la voie de l’excellence !

L’Apprentissage : la voie de l’excellence !

L’apprentissage est un système d’enseignement professionnel par alternance qui permet aux jeunes, de 16 à 25 ans, d’obtenir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme (CAP, BAC Pro, BTS...), un titre homologué ou un titre d’ingénieur.

Avis d'experts
Accélérez votre performance commerciale !

Accélérez votre performance commerciale !

Une activité commerciale régulière, organisée et méthodique permet de suivre les attentes de vos prospects tout au long de l'année.

La régularité des contacts et leurs précisons sont un des facteurs clés de succès de la téléprospection commerciale puisque vous arrivez au bon moment, ni trop tôt, ni trop tard.